Les techniques de pilotage

Les techniques de pilotage

Les règles de base

Effectuer un stage de pilotage sur circuit que ce soit avec votre véhicule ou bien une voiture de location nécessite d’appliquer quelques règles de base. Il va falloir prendre en main le véhicule, trouver la bonne méthode et maîtriser certains paramètres techniques. Le stage de pilotage va vous aider à franchir ces étapes qui peuvent paraître compliquées. Le but du stage de pilotage est de faire naître l’apprenti pilote qui sommeille en vous.

La première leçon de base du stage de pilotage est tout simplement de se concentrer sur les choses simples. Avoir une bonne position de conduite, bien placer les mains sur le volant c'est-à-dire à 9H25 (parallèle dans l’alignement de l’essieu), prendre connaissance du levier de vitesse et des pédales. Quand vous vous retrouvez pour la première fois dans un stage de pilotage, vous ressentez de l’appréhension, on peut même dire un certain stress car tout est différent et nouveau.

Après avoir pris conscience de la base, vous pouvez enfin rouler. Le premier tour de piste sera plus un échauffement et une prise en main du véhicule. Votre concentration sera au maximum. Avec quelques tours supplémentaires vous pouvez accélérer un peu pour tester la puissance de la voiture. L’esprit du stage de pilotage doit rester un plaisir, donc pas de prise de risque inutile. Vous n’allez pas remporter une médaille ou un trophée. Donc sur un circuit comme sur la route vous devez respecter des règles élémentaires.

Comme sur la route il faut penser à surveiller les rétroviseurs. Si vous êtes plusieurs sur le circuit, vous ne devez pas bloquer le passage d’un autre véhicule. Le stage de pilotage va vous apprendre les bons gestes. Il faut adopter une conduite responsable afin d’éviter la casse. A la fin du stage vous devez avoir trouvé une certaine confiance dans votre conduite.

Les techniques de pilotage

Lors du stage de pilotage la gestuelle, votre position dans le siège ainsi que le regard sont des signes déterminant quant à la qualité de conduite. Les techniques que vous découvrirez dans chaque stage de pilotage vous serviront au quotidien pour ressentir votre voiture et la maîtriser quelles que soit les circonstances. Lors du stage de pilotage vous apprendrez à négocier les virages. Quand le virage est peu serré, les mains gardent la position soit ”9H25” et les bras suivent le mouvement de rotation. Cette technique autorise des enchainements de virages rapprochés et permets de rester réactif. Par contre, quand le virage est serré, il faut tourner le volant pour suivre la trajectoire. Les mains se déplacent et prennent une autre position suivant que l’on tourne à gauche ou à droite. Mais pendant le virage les mains retrouvent la posture de ”9H25”. Le stage de pilotage vous permet d’apprendre à braquer un volant pour négocier un virage avec précision et rapidité.

Transfert de charge et transfert de masse

Pendant le stage de pilotage, l’instructeur va vous parler du transfert de masse et du transfert de charge. Le transfert de masse désigne les modifications du poids du véhicule pendant son déplacement. La redistribution du poids soutenu par chaque roue est en perpétuel mouvement que ce soit pendant l’accélération ou le freinage. Le transfert de charge représente la variation des forces exercées sur les roues. Il agit pendant les manœuvres et la charge s’applique à la surface du pneu parallèlement au revêtement de sol.

Vous devez adapter votre conduite pendant le stage de pilotage aux effets de ces transferts. En accélération les roues arrière recevront la plus grande force de transfert de charge, et inversement lors du freinage. Pendant un virage le transfert de charge se fait à l’extérieur du virage. Ce sont les roues situées à l’extérieur qui reçoivent la charge. Ces deux charges agissent comme une force centrifuge. Grâce à ces connaissances sur les transferts, vous allez pouvoir tirer profit du véhicule et aller au maximum de ces capacités pendant le stage de pilotage. Si vous poussez trop loin les limites du transfert de charge vous obtiendrez un "tête à queue" (lors d’un freinage trop important) ou une sortie de piste (gros freinage tardif).

Caractéristiques particulières

Pour que la voiture de course ou du stage de pilotage soit performante on emploi des caractéristiques spécifiques. Pour économiser sur le poids de la voiture, on choisira des matières comme le carbone pour la calandre mais aussi des freins carbone céramique. Les baquets seront ultra léger quitte à être inconfortables. Concernant l’aérodynamisme, tous les éléments extérieurs sont pris en compte, les Spyders, les ailerons avant et arrière, les rétroviseurs ainsi que le casque du pilote ont été étudié minutieusement et sont très sophistiqués.

En Formule 1, La transmission et la boite de vitesse sont les mêmes que celle utilisée sur les stages de pilotage. Les boites de vitesses sont semi-automatique séquentiel avec juste une petite palette qui permet de rétrograder ou passer à la vitesse supérieure instantanément. Les jantes sont très légères en alliage de magnésium.

Toutes les voitures ont reçu un lifting cosmétique et technique afin d’obtenir des lignes fluides et ou une musculature saillante suivant sa destination en compétition. Les constructeurs rivalisent d’idées novatrices afin de rendre les prototypes compétitifs. Ce sont

Ces mêmes véhicules qui vous font tant rêver et que vous retrouvez sur les circuits de stage de pilotage.

 

Droit d'auteur appartenant à la société Pixalione, (articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle).

Tarifs & Réservation

Dans le but de mesurer l'audience de notre site, http://www.driftngrip.com utilise des cookies. En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Si vous le souhaitez, vous pouvez modifier la gestion des cookies de votre navigateur ou vous pouvez cliquer ici.