Stage de pilotage

Votre stage de pilotage avec Drift N Grip

Les techniques de pilotage

Les règles de base

Effectuer un stage de pilotage sur circuit que ce soit avec votre véhicule ou bien une voiture de location nécessite d’appliquer quelques règles de base. Il va falloir prendre en main le véhicule, trouver la bonne méthode et maîtriser certains paramètres techniques. Le stage de pilotage va vous aider à franchir ces étapes qui peuvent paraître compliquées. Le but du stage de pilotage est de faire naître l’apprenti pilote qui sommeille en vous.

La première leçon de base du stage de pilotage est tout simplement de se concentrer sur les choses simples. Avoir une bonne position de conduite, bien placer les mains sur le volant c'est-à-dire à 9H25 (parallèle dans l’alignement de l’essieu), prendre connaissance du levier de vitesse et des pédales. Quand vous vous retrouvez pour la première fois dans un stage de pilotage, vous ressentez de l’appréhension, on peut même dire un certain stress car tout est différent et nouveau.

Après avoir pris conscience de la base, vous pouvez enfin rouler. Le premier tour de piste sera plus un échauffement et une prise en main du véhicule. Votre concentration sera au maximum. Avec quelques tours supplémentaires vous pouvez accélérer un peu pour tester la puissance de la voiture. L’esprit du stage de pilotage doit rester un plaisir, donc pas de prise de risque inutile. Vous n’allez pas remporter une médaille ou un trophée. Donc sur un circuit comme sur la route vous devez respecter des règles élémentaires.

Comme sur la route il faut penser à surveiller les rétroviseurs. Si vous êtes plusieurs sur le circuit, vous ne devez pas bloquer le passage d’un autre véhicule. Le stage de pilotage va vous apprendre les bons gestes. Il faut adopter une conduite responsable afin d’éviter la casse. A la fin du stage vous devez avoir trouvé une certaine confiance dans votre conduite.

Les techniques de pilotage

Lors du stage de pilotage la gestuelle, votre position dans le siège ainsi que le regard sont des signes déterminant quand à la qualité de conduite. Les techniques que vous découvrirez dans chaque stage de pilotage vous serviront au quotidien pour ressentir votre voiture et la maîtriser quelles que soit les circonstances. Lors du stage de pilotage vous apprendrez à négocier les virages. Quand le virage est peu serré, les mains gardent la position soit ”9H25” et les bras suivent le mouvement de rotation. Cette technique autorise des enchainements de virages rapprochés et permets de rester réactif. Par contre, quand le virage est serré, il faut tourner le volant pour suivre la trajectoire. Les mains se déplacent et prennent une autre position suivant que l’on tourne à gauche ou à droite. Mais pendant le virage les mains retrouvent la posture de ”9H25”. Le stage de pilotage vous permet d’apprendre à braquer un volant pour négocier un virage avec précision et rapidité.

Transfert de charge et transfert de masse

Pendant le stage de pilotage, l’instructeur va vous parler du transfert de masse et du transfert de charge. Le transfert de masse désigne les modifications du poids du véhicule pendant son déplacement. La redistribution du poids soutenu par chaque roue est en perpétuel mouvement que ce soit pendant l’accélération ou le freinage. Le transfert de charge représente la variation des forces exercées sur les roues. Il agit pendant les manœuvres et la charge s’applique à la surface du pneu parallèlement au revêtement de sol.

Vous devez adapter votre conduite pendant le stage de pilotage aux effets de ces transferts. En accélération les roues arrière recevront la plus grande force de transfert de charge, et inversement lors du freinage. Pendant un virage le transfert de charge se fait à l’extérieur du virage. Ce sont les roues situées à l’extérieur qui reçoivent la charge. Ces deux charges agissent comme une force centrifuge. Grâce à ces connaissances sur les transferts, vous allez pouvoir tirer profit du véhicule et aller au maximum de ces capacités pendant le stage de pilotage. Si vous poussez trop loin les limites du transfert de charge vous obtiendrez un "tête à queue" (lors d’un freinage trop important) ou une sortie de piste (gros freinage tardif).

Caractéristiques particulières

Pour que la voiture de course ou du stage de pilotage soit performante on emploi des caractéristiques spécifiques. Pour économiser sur le poids de la voiture, on choisira des matières comme le carbone pour la calandre mais aussi des freins carbone céramique. Les baquets seront ultra léger quitte à être inconfortables. Concernant l’aérodynamisme, tous les éléments extérieurs sont pris en compte, les Spyders, les ailerons avant et arrière, les rétroviseurs ainsi que le casque du pilote ont été étudié minutieusement et sont très sophistiqués.

En Formule 1, La transmission et la boite de vitesse sont les mêmes que celle utilisée sur les stages de pilotage. Les boites de vitesses sont semi-automatique séquentiel avec juste une petite palette qui permet de rétrograder ou passer à la vitesse supérieure instantanément. Les jantes sont très légères en alliage de magnésium.

Toutes les voitures ont reçu un lifting cosmétique et technique afin d’obtenir des lignes fluides et ou une musculature saillante suivant sa destination en compétition. Les constructeurs rivalisent d’idées novatrices afin de rendre les prototypes compétitifs. Ce sont

ces mêmes véhicules qui vous font tant rêver et que vous retrouvez sur les circuits de stage de pilotage.

Les différents types de stages

Généralités

Les stages de pilotage sont vendus sous forme de pochette cadeau. Elles comprennent la mise à disposition du véhicule ou des véhicules, l’utilisation du circuit, le prêt de la tenue vestimentaire obligatoire, une assurance et l’intervention d’un moniteur. Bien entendu vous bénéficier de l’accueil, d’un coaching, et des conseils nécessaires au bon déroulement du stage de pilotage. Ces stages s’adressent aussi bien aux novices qu’aux pilotes confirmés. Quand vous vous retrouvez seul au volant de votre bolide, vous restez en liaison radio avec les moniteurs.

Le stage de pilotage est un système de location ”clés en main”. Vous n’avez pas besoin de souscrire à une licence fédérale. Vous bénéficiez de toute l’infrastructure nécessaire. Grâce à la location, piloter une voiture de course devient accessible à tout le monde tout en restant une activité très sécurisée.

L’étape suivante dépend du choix du stage de pilotage que vous avez fait. Souvent les circuits vous proposent une vidéo de votre stage ou des photos pour conserver en souvenirs les moments inoubliables de votre exploit. A la fin du stage de pilotage, vous recevrez un diplôme attestant votre participation à un stage de pilotage. La durée des stages peut varier de quelques heures à un week-end voir à une formation de plusieurs jours suivant vos aspirations et vos moyens.

Baptêmes

Le baptême lors d’un stage de pilotage représente l’initiation. Ce baptême ce fait souvent avec un pilote instructeur. Le budget de ce type de stage de pilotage est à un prix abordable. Il vous permet de découvrir un circuit automobile et des sensations nouvelles. L’inconvénient est sa durée, vous ne ferez que quelques tours de circuit et uniquement en tant que copilote. L’avantage est que vous enchainez ces tours dans une hyper sportive de marque prestigieuse et souvent inaccessible au commun des mortels.

Il existe des stages de pilotage initiatique plus complet qui commence souvent par quelques tours de découverte sur la piste. L’instructeur évalue avec vous les virages, les lignes droites, les chicanes et les épingles. L’objectif est de vous assuré la sécurité sur la piste et de vous donnez suffisamment de base pour être autonome aux tours de piste suivant.

Rallye

Le stage de pilotage Rallye s’adresse aux personnes qui aiment la conduite. Ce style de conduite allie la vitesse et la maîtrise du véhicule. Le Rallye se pratique sur circuit ou routes fermées au public. La topographie du terrain est très variée. Le stage de pilotage peut se dérouler sur la terre, la neige, la glace ou l’asphalte.

Les voitures utilisées sont des voitures de sport souvent modifiées pour être plus performantes. Le coût du stage de pilotage Rallye est plus conséquent et en fonction du nombre de tours retenus. Il vous assure une impression de conduite sportive, saisissante et très excitante.

Monoplace

Conduire une monoplace sportive représente le rêve d’une vie. Après avoir enfilé l’équipement et pris place dans l’habitacle, vous aurez l’impression de vous transformer en champion de Formule 1. Le stage de pilotage en monoplace sportive vous fera découvrir des véhicules d’exception. Vous ressentirez toute la puissance des moteurs et la maniabilité de ces bolides. Vous allez subir rapidement une montée d’adrénaline procurée par la vitesse.

Il est conseillé de prendre le stage de pilotage monoplace avec quelques tours en formule 3 pour se préparer et bénéficier des conseils de l’instructeur puis de finir seul au volant de la formule 1. L’instructeur vous donnera les consignes de conduite indispensable comme le transfert de charge, les freinages et les accélérations. Ensuite vous pourrez vous élancer sur le circuit. Plus que les autres stages de pilotage celui de la monoplace nécessite de faire preuve de sang froid et de beaucoup de technicité.

Ce sont des voitures légères et puissantes. Les monoplaces utilisées pour le stage de pilotage possèdent une boite de vitesse séquentielle. Le coût du stage est élevé mais à la hauteur de la forte émotion ressentie.

Cascade et drift

Les stages de pilotage cascade et drift vont vous faire sortir des sentiers battus. Vous allez vivre des expériences uniques et originales en vous initiant à ces pratiques. Avec le stage de pilotage cascadeur automobile vous gouterez aux dérapages contrôlés, aux virages à 360°, aux courses poursuites et à la vitesse. Les moniteurs vous feront vivre de l’intérieur du véhicule des figures mythiques de cascade. Avec le stage de pilotage drift ou glisse extrême vous apprendrez l’art de l’appel-contre-appel. Le stage drift peut se dérouler sur n’importe quel circuit.

Ces prestations sont pour les amateurs de film d’action. Vous aurez l’impression d’être à la place du héro. Les voitures utilisées sont ultra puissantes avec un look d’enfer. Vous serez bien sanglé et en sécurité dans ces véhicules munis d’arceau de sécurité. Le coût de ses stages de pilotage est abordable, et l’ambiance est souvent fun. Vérifiez bien la durée de la prestation par rapport au prix pour en profiter un maximum de temps.

Dans certains stages de pilotage cascade et drift vous n’êtes que passager, et ce sont des cascadeurs professionnels qui effectuent la démonstration. D’autre circuit vous propose des stages de pilotage initiatique à la cascade. Dans un premier temps vous êtes briefé par un instructeur. Ensuite il vous transmet le volant pendant un temps relativement court où vous mettez en pratique les dérapages contrôlés, la glisse ou comment se garer au frein à main. Ces stages de pilotage sont proposés à partir de 16 ans pour ceux qui sont en conduite accompagnée. Si vous faites régulièrement des stages de pilotage drift, vous progresser rapidement et prenez goût au plaisir de piloter.

Piloter sa voiture

Vous êtes un passionné de voiture de sport et vous possédez un véhicule de course, alors le stage de pilotage est fait pour vous. Vous apprendrez à piloter votre véhicule en toute sécurité avec un encadrement de pilotes professionnels. Les cours de pilotage sont théoriques et pratiques et vous apprennent à maîtriser le comportement de votre voiture. Ce type de stage de pilotage vous permet de progresser très vite dans l’apprentissage de la conduite sportive. Le moniteur qui vous accompagne vous donnera tous les éléments techniques afin d’évoluer et d’atteindre vos aspirations.

Le programme du stage de pilotage passe par l’atelier technique. Vous découvrirez des termes typiques du monde automobile. Suivant l’intensité du stage et le but que vous vous êtes fixé vous pourrez participer à des compétitions. Vous contrôlerez les trajectoires et les freinages, les transferts de charge, vous serez maître du véhicule dans le double débrayage et le talon pointé ainsi que les dérives.

Lors de ce stage de pilotage les frais liés à votre voiture sont à votre charge comme les frais de carburant et de pneumatique. Le port du casque est obligatoire sur une piste, vous devez donc en posséder un. Votre voiture doit être en conformité avec la réglementation du code de la route. Il est conseillé d’avoir une assurance spécifique qui stipule garantir les dommages survenant sur un circuit. Vous pouvez souscrire un complément d’assurance garantie corporelle conducteur et vol/incendie. Vous devez également présenter un permis de conduire valide.

Stage de conduite pour particuliers

Il existe des stages de pilotage pour développer votre conduite. Ces stages s’adressent aux personnes qui ont besoin de récupérer des points de permis de conduire ou bien à ceux qui souhaite tout simplement améliorer leur conduite. Ce sont des formules pédagogiques avec un enseignement théorique et pratique au volant. Certains stages sont pris en charge par les compagnies d’assurances.

Le stage de pilotage se déroule sur un circuit et vous permet de perfectionner vos connaissances. Il se pratique souvent sur des voitures adaptées à cet enseignement, elles sont dynamiques et maniables. Vous réétudiez les bases de la conduite, et apprenez des nouvelles techniques pour être à l’aise en toute circonstance sur la route.

Pour certains stages de pilotage vous pouvez utiliser votre voiture de tous les jours. Vous allez apprendre à mieux la connaître en situation d’adhérences précaires comme les routes glissantes, la neige, la pluie. L’instructeur vous montrera comment dompter votre voiture en la pilotant.

Vous trouverez des stages de pilotage qui vous explique comment consommer moins de carburant. Ces stages d’éco-conduite sont relativement récents. Ils vous permettent de faire le point sur votre conduite et vous donne des conseils pour la gestion de la consommation du carburant de votre voiture. Suite à ces stages de pilotage vous verrez très nettement diminuer votre consommation de carburant en appliquant les conseils d’éco-responsabilité que vous aurez appris.

Stage de conduite pour professionnels

Certaines entreprises sont prêtes à offrir des stages de pilotage à leurs employés. Ces stages de pilotage pédagogique doivent faire prendre conscience aux salariés de la nécessité d’une bonne conduite. Le premier but est de diminuer le nombre d’accident ou d’accrochage lors des déplacements professionnels et donc de réduire les coûts financiers que ce soit en termes d’arrêt de travail, de réparation de matériel et d’assurance. Les professionnels peuvent également suivre un stage de pilotage en éco conduite, destinés à adopter des conduites plus économes en consommation.

Pour commencer vous avez un cours théorique suivi d’une mise en pratique à bord d’une voiture. Puis un instructeur va vous accompagner et commenter votre conduite. Les circuits utilisés dans les stages de pilotage sont fermés. Ils reproduisent les configurations traditionnelles de la route. Les formations permettent de valoriser et de responsabiliser votre conduite, ainsi que de solidariser le groupe dans lequel vous travaillez.

Les circuits et les voitures

Les circuits

Les infrastructures dédiées aux stages de pilotage sont réparties un peu partout en France. Ils ont une notoriété plus ou moins prestigieuse en fonction des courses et des grands prix qui s’y déroulent. Certain circuit comme celui du Mans, du Castelet ou de Magny-Court ont une renommée mythique et ont vu naître de grands champions.

Chaque circuit est différent avec des spécificités sur la longueur des pistes, ses difficultés, son revêtement de sol, son balisage… Certains circuits sont longs et peu techniques, d’autres sont rapides et courts, d’autres encore sont sinueux, lors de l’achat du stage de pilotage, vous devez prendre en compte ces paramètres. Le but d’un stage amateur n’est pas de faire de la vitesse pur mais de prendre du plaisir.

Quand vous choisissez le stage de pilotage, n’oubliez pas de choisir le lieu du circuit en fonction de votre domicile. En effet, le déplacement pour se rendre au circuit doit être cohérant. Certaines infrastructures offrent un point de vue agréable pour les spectateurs ou les personnes vous accompagnant. Avoir une vue d’ensemble de la piste est plus convivial.

Tous les circuits de stage de pilotage sont homologués. Cette réglementation est régie par le code du sport. Les conditions de sécurité ainsi que les modalités des compétions, des entraînements, des essais et des démonstrations sont définies par l’article R331 et suivant. Viennent s’ajouter des décrets qui complètent les dispositions réglementaires. Une commission nationale d’examen des circuits de vitesse a été nommée pour visiter et vérifier les circuits de stage de pilotage. Certains organisateurs de stages de pilotage proposent plusieurs circuits. Driftngrip propose, par exemple, des stages de pilotage sur quatorze circuits répartis sur tout le territoire national.

Les voitures

Généralités

Les stages de pilotage se pratiquent sur différentes voitures. Votre choix se fera en fonction de vos aspirations ou de vos objectifs. Les véhicules sont classés en plusieurs groupe qui sont déterminés par la FIA (fédération internationale de l’automobile). Ce sont ces mêmes véhicules qui sont utilisés dans les stages de pilotage. Certains ont du subir quelques aménagements afin de sécuriser au maximum le pilote amateur.

Certaines voitures sont prestigieuses et exclusives. Beaucoup d’apprentis pilote rêve de piloter une Porsche, une Ferrari, une Lamborghini, une Maserati, une Aston martin, une Audi R8 ou bien encore une Subaru. Ces bolides ont fait leurs preuves sur les circuits et en compétition. Pour un amateur de belles voitures effectuer un stage de pilotage à bord de ces monstres sacrés représente l’aboutissement d’un phantasme.

Groupe A et B

Les véhicules du groupe A correspondent à la catégorie des voitures de tourisme modifiées. Cette catégorie est née en 1982 et remplace le Groupe 2. Ce sont des véhicules fabriqués en séries. Ils ont subi plus ou moins de transformations. Chaque transformation doit être homologuée par la FIA avant de les utiliser en compétition ou en stage de pilotage. Le groupe A est réparties en quatre classes de cylindrées. Les moteurs sont souvent suralimentés par compresseur ou turbo. Ces véhicules sont très présents en rallye et en stage de pilotage. La cylindrée du moteur peut être supérieure à 2 000 cm3.

Le groupe B est le véhicule relatif aux grands tourismes modifiés. Dans le règlement de la FIA, ils doivent être fabriqués à 200 exemplaires pour participer aux courses. Cette catégorie remplace les groupes 4 et 5. Ce groupe de voiture est devenu mythique grâce à la puissance des moteurs. Les prototypes peuvent développer jusqu’à 500 CV et une cylindrée de 5000 cm3. Suite à des accidents, depuis 1986, il n’y a plus d’homologation pour de nouvelle évolution des groupes A et B. Le groupe B est peu présent dans les stages de pilotage.

Groupe N

Les véhicules du groupe N sont des voitures de production comme le défini la FIA. Depuis 1982, elle remplace le groupe 1. Ce sont des véhicules standards produits en série à un minimum de 2 500 exemplaires par an. Ils subissent peu de modification et doivent être homologuée par la FIA avant de faire des courses ou des stages de pilotage.

La puissance du moteur est similaire à celle du groupe A. Elles sont plus économiques que les autres groupes. A l’heure actuelle cette catégorie accepte des remaniements sur les boites de vitesse et les transmissions. Ces voitures sont présentes sur les rallyes et dans les championnats du monde. Ces véhicules sont très utilisés sur les circuits de stage de pilotage. De plus au groupe N est associé les Super 2000 qui sont plus perfectionnées. Certaines possèdent une transmission intégrale, un moteur atmosphérique et sont munis de divers kits qui augmentent la capacité de la voiture. Ces voitures sont très prisées dans les stages de pilotage et toutes les marques sont représentées.

Formule 3 et Formule 1

La catégorie Formule 3 et Formule 1 sont des monoplaces de sport automobile. Elles ont été créées en 1949 afin de participer aux compétitions avec un budget réduit. Tous les pilotes de Formule 1 ont commencé leur apprentissage sur une Formule 3. Maintenant la Formule 1 est la vitrine des grands constructeurs automobiles mondiaux. Outre les investissements colossaux dans ces voitures, les retombées financières sont très importantes. Elles sont présentent dans les stages de pilotage. Certaines voitures ont été aménagées spécialement pour les baptêmes de stage de pilotage en triplace.

Vous pouvez donc ressentir les sensations d’une Formule 3 ou 1 en toute sécurité mais conduite par un pilote professionnel. Vous avez aussi les stages de pilotage « découverte » où vous prenez place seul à bord d’une monoplace. Les véhicules utilisés dans les stages de pilotage sont maniables avec une conduite douce mais performante. Les Formule 3 ont souvent des moteurs de 2 litres avec une puissance jusqu’à 200 CV. La vitesse peut atteindre les 240 Km/h. Avec ce type de bolide, c’est l’émotion forte garantie.

Préparation de sa voiture

Si vous utilisez votre véhicule pour effectuer un stage de pilotage, certains préparatifs sont nécessaires afin d’assurer la sécurité et d’éviter les pannes intempestives. Vos véhicules doivent être en bon état. Le liquide de frein doit être changé tous les ans, les niveaux des fluides vérifiés à chaque sortie. La voiture doit avoir des amortisseurs efficaces. Si vous respectez les consignes des instructeurs, le stage de pilotage devrait bien se dérouler. Sur circuit votre voiture s’usera plus vite à cause des contraintes mécaniques et techniques que vous solliciterez.

Il existe plusieurs types de disque de frein. Les disques sont un élément important du véhicule car ils permettent le freinage et assurent le refroidissement des plaquettes. Les disques peuvent être pleins, ventilés, perforés ou bien rainurés. Les plaquettes sont là pour garantir le freinage. La plupart des plaquettes employées sur circuit de stage de pilotage offrent un coefficient de friction plus élevé et résistent bien à hautes températures.

En ce qui concerne les pneus, vous pouvez utiliser sur le circuit de stage de pilotage, soit vos pneus habituels ou des pneus « sport » (homologués route) ou bien encore des pneus spéciales circuits. Le fait d’avoir un jeu de pneus spécifiques vous permet d’avoir une bonne tenue de route. La structure du pneu est étudiée afin d’offrir plus d’accroche, de limiter la déformation du pneu et d’obtenir des caractéristiques optimales.

Formation, pilotes et environnement

La formation

Le parcours d’un instructeur de stage de pilotage est précédé par de nombreuses années de conduite. La plupart commence généralement par la pratique du Karting dès le plus jeune âge. Ensuite les pilotes accèdent au sport automobile sur différentes voitures. Certains instructeurs viennent de différent milieu. Cela peut-être la Formule 3 ou bien le GP2 Séries, le sport-prototypes ou bien encore le Grand Tourisme. Quoi qu’il en soit les moniteurs vouent une véritable passion au monde automobile.

Avec la vulgarisation des pratiques sportive automobile notamment des stages de pilotage, le législateur a souhaité encadrer cette profession. Le BP JEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) de niveau IV a été créé en 2001 par la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale. Ce diplôme atteste de la possession des compétences professionnelles nécessaire à l’exercice du métier d’animateur sportif.

En 2003, le ministre des sports a pris un arrêté portant sur la création d’une spécialité nommée sport automobile. Cette spécialisation sport automobile permet d’accéder au poste d’instructeur de stage de pilotage qui peut-être pratiqué sur circuit, en rallye, en tout-terrain, et en Karting. La possession de ce diplôme garantie des aptitudes dans l’encadrement et l’animation d’activités de loisir, d’initiation, de découverte et de préparation à un premier niveau de compétition en sport automobile.

Les pilotes

Les moniteurs et les pilotes instructeurs qui vous accompagnent dans les stages de pilotage sont des vrais passionnés par leur métier. Les pilotes ont une solide expérience dans l’enseignement du pilotage sur toutes les surfaces et dans toutes les situations. Ils souhaitent partager et transmettre leur savoir et leur enthousiasme. La plupart ont un passé dans la compétition automobile. Ce sont des sportifs aguerris capables d’une grande concentration tout en ayant des réflexes hors pair. De plus ils ont de solides bases en mécanique et doivent savoir régler leur matériel.

Les pilotes instructeurs de stage de pilotage, doivent avoir des connaissances techniques des véhicules. Ils font l’interface entre vous l’élève et la voiture. Le moniteur de stage de pilotage est capable d’affiner des réglages pour adapter le véhicule au style de pilotage. Ils ont des qualités de pédagogue afin de vous transmettre les informations nécessaires pour piloter et comprendre le fonctionnement du véhicule.

H3 – Environnement et pollution sonore H4 – Préservation de l’environnement

Sur les circuits de stage de pilotage on pense beaucoup à la sécurité mais aussi à l’amélioration de l’aspect écologique de ce sport. Les voitures de sport consomment beaucoup de carburant et elles rejettent entre autre du dioxyde de carbone (CO2) et du monoxyde de carbone (gaz toxique et inodore) ainsi que des émissions de gaz nocifs pour la planète. En ce moment, la FIA et les constructeurs font des essais afin d’utiliser plus de biocarburants, mais aussi un dispositif très technique qui permettrai de récupérer de l’énergie produite lors des freinages pour la réutiliser à l’accélération. Les organisateurs de courses sont conscients du problème environnemental. Il ne faut pas oublier que ce sont ces mêmes sports automobiles qui permettent des avancées technologiques de premier ordre. En effet la Formule 1, les rallyes, les stages de pilotage légitiment les découvertes et les démocratisent sur les voitures produites en série.

Certains circuits de stage de pilotage comprennent le problème de la pollution atmosphérique. Un circuit peut être conçu en laissant une grande place au développement durable. L’enrobé est coulé à basse température afin de réduire les émissions de particules. Les peintures utilisées dans certaines zones du circuit sont naturelles, sans COV (composés organiques volatils). Les feux de signalisation sont reliés à des panneaux solaires.

L’enjeu industriel et économique est très important au niveau mondial. Le nombre d’automobile a doublé depuis les années 1970. Inévitablement la pollution atmosphérique s’est accrue. Les géants de l’automobile sont soucieux de leur image, de la protection de l’environnement et de l’écologie en général. Mais une chose est sûre c’est la Formule 1 qui fait progresser la recherche afin de créer des voitures moins polluantes. On peut dire que les stages de pilotage contribuent aux progrès écologique en apportant un perfectionnement des réglages moteurs.

Pollution sonore

On parle de plus en plus de pollution sonore. Les circuits de stage de pilotage génèrent des nuisances sonores. Certaines personnes sont plus sensibles au bruit avec parfois des conséquences dramatiques sur la santé. Le ministère de l’environnement consacre un budget conséquence pour lutter contre cette pollution.

L’arrêté du 13 avril 1972 relatif au bruit des véhicules automobiles, défini par catégorie le niveau sonore maximum autorisé. L’OMS (organisation mondiale de la santé) souhaite renforcer les critères sonores tolérés actuellement. Elle espère obliger les constructeurs d’automobile à réduire le nombre de décibels par véhicule. En effet le trafic routier étant de plus en plus important on peut comprendre que cela représente une menace sur la santé publique. Beaucoup de riverain de circuit de stage de pilotage manifeste leur mécontentement face à la pollution sonore.

En ce qui concerne les véhicules des stages de pilotage le bruit est mesuré par un sonomètre. Il est placé à un endroit précis sur la piste et la mesure se fait quand la voiture roule à une vitesse définie. On relève le niveau de pression acoustique en mouvement du véhicule. C’est l’UTAC qui vérifie l’application des réglementations et normes applicables aux bruits des véhicules. Plusieurs directives européennes complètent les mesures que ce soit le bruit des systèmes d’échappement ou le bruit des pneumatiques.

Stage de Pilotage – La sécurité et les institutions automobiles

La sécurité

La Tenue

Afin de réduire les risques pour les pilotes amateurs, les circuits de stage de pilotage imposent des nomes d’équipement. Vous devez vous présenter au rendez-vous en tenue décontractée. On vous fournira une combinaison ignifugée ainsi que des gants. Vous devez aussi porter un casque intégral homologué. Si vous devez porter des lunettes ou des lentilles de contact, elles sont autorisées.

Chaque catégorie de stages de pilotage possède un règlement supplémentaire qui permet de vous assurer une sécurité maximum. Vous devez porter obligatoirement un harnais ou une ceinture. Votre taille ne doit pas être inférieure à 1.40 m. Si vous ne respectez pas le règlement intérieur du circuit, votre comportement entrainera l’exclusion immédiate.

Le balisage

Sur le circuit du stage de pilotage, la sécurité est aussi garantie par une signalétique particulière. Vous trouvez les drapeaux présents au bord de la piste. Les codes couleurs sont identiques à tous. Le drapeau vert indique qu’il n’y a aucune restriction sur la piste. Le bleu signifie qu’une voiture plus rapide souhaite vous doubler et que vous devez lui céder le passage. Le jaune annonce un danger sur le circuit, vous devez ralentir. Le noir vous signale que vous êtes prié de quitter le circuit. Enfin le rouge marque la fin de la course.

Vous allez rencontrer des cônes de freinage ou des panneaux sur les bords de la piste du stage de pilotage. La plupart des bordures ont été remplacées par des vibreurs moins dangereux. Ils sont disposés à l’abord des virages. Ils vous donnent un repère visuel et résonnant afin que vous puissiez optimiser le freinage ou le changement de direction. Vous avez aussi les cônes de trajectoire qui servent à matérialiser le point de corde et les points d’entrée/sortie.

La réglementation

Tous les circuits de stage de pilotage doivent souscrire une assurance ” RC circuit ”, qui couvre les dommages occasionnés aux tiers que ce soit à l’instructeur, aux spectateurs… mais aussi aux infrastructures du circuit. De plus les circuits servant aux stages de pilotage ont mis en place des accessoires de sécurité supplémentaires comme les bacs à sable, des murs de pneus ou des arceaux de sécurité sur la voiture. Les circuits automobiles sont de plus en plus bordés de talus qui ont l’avantage d’offrir aux spectateurs un point de vue mais aussi de diminuer les nuisances sonores pour les riverains.

Il y a des règles de base à respecter sur un circuit de stage de pilotage. Tous les véhicules tournent dans le même sens. Les obstacles sont signalisés par des drapeaux ou des cônes que vous devez impérativement respecter. Restez humble derrière votre volant, ne soyez pas un danger pour les autres et pour vous-même. N’essayez pas de dépasser vos limites lors du stage de pilotage, car le résultat sera un ”tête à queue”, une sortie de piste ou un accident.

Le stage de pilotage doit rester un amusement et ne pas devenir une course poursuite dangereuse. Pour les débutants le dépassement est autorisé uniquement dans les lignes droites. Quoi qu’il arrive il est interdit de s’arrêter sur la piste. Les vitres du véhicule doivent être fermées. Bien entendu sur un circuit la tolérance à l’alcoolémie est de 0. Sinon on peut dire que le stage de pilotage se pratique de 18 à 77 ans.

Contribution à la sécurité routière

Comme nous avons pu le constater, un stage de pilotage a plusieurs finalités. Les objectifs peuvent être ludiques ou professionnels. Cependant, ces stages doivent aussi s’inscrire dans une logique d’éducation à une conduite responsable et citoyenne.

En effet, la distinction entre la conduite sur circuit et la conduite routière doit être bien intégrée par les stagiaires. Les stages de pilotage automobiles, doivent jouer un rôle d’exutoire, en incitant les amoureux de la vitesse à assouvir leur passion sur les seuls circuits. Sur la route, l’amélioration de la maîtrise de la conduite, doit nécessairement contribuer à une meilleure sécurité routière. Dans tous les cas, un stage de pilotage doit contribuer à leur niveau à l’amélioration de la sécurité routière.

Les institutions automobiles

La Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) régie le sport automobile. Elle a été fondée en 1904 et elle conserve un statut consultatif auprès de l’O.N.U. La FIA défend les droits des organisations automobiles et des usagers qui utilisent les voitures. Elle surveille la sécurité des infrastructures des circuits, l’organisation des compétitions et la sureté des stages de pilotage. La FIA rend des homologations dans le respect de la réglementation internationale établie par le code sportif. Elle veille au bon fonctionnement des clubs, association et fédération liés à l’automobile. En générale elle favorise le développement des automobilistes dans le monde entier.

Le Syndicat National des exploitants de centre de Pilotage Automobile (SNPA) a la vocation de promouvoir l’enseignement du pilotage automobile. Il défend la qualité du service et la sécurité du sport automobile. Il participe activement à la formation des moniteurs et pilotes instructeurs officiant dans les stages de pilotage. Le SNPA est reconnu comme partenaire auprès du ministère de la jeunesse et des sports et de la FFSA.

La Fédération Française du Sport Automobile (FFSA) fondée en 1952, est reconnue comme l’école de référence dans l’enseignement du pilotage. Elle a mis en place le diplôme du BPJEPS avec des mentions spécifiques comme moniteur de stage de pilotage. Elle est présente sur tout le territoire Français. Elle vérifie et contrôle régulièrement les manifestations impliquant des véhicules à moteur, le bon respect de la réglementation, et l’application du code du sport.

L’automobile club est un représentant des usagers de la route avec les pouvoirs publics, les compagnies d’assurance, les constructeurs. Il défend tous les litiges du quotidien en rapport avec la route que vous ou votre famille rencontre. Il se bat aussi pour une amélioration des conditions de sécurité routière. Si vous rencontrez un problème lors de votre stage de pilotage, nous vous conseillons de vous adresser à l’automobile club.

L’Union Technique de l’Automobile, motocycle et du Cycle (UTAC) est le partenaire de référence en ce qui concerne la sécurité, l’environnement, les essais, les certifications du monde automobile. Cet un expert en homologation. Il participe aussi à la recherche automobile. Par son action en amont de l’automobile, il contribue au bon déroulement des stages de pilotage.

Définition et historique

Définition

Etymologiquement, l’appellation stage de pilotage (indique une période de formation, d’apprentissage ou bien encore de perfectionnement. Un stage de pilotage peut se pratiquer sur circuit, sur terre ou bien sur l’asphalte. Un circuit est une piste en boucle fermée dont la surface est généralement bitumée. Le circuit sert surtout aux compétitions de courses de vitesse ou d’endurance et aux stages de pilotage. Le rallye se pratique sur des types de terrains très variables, neige, terre ou asphalte.

La plupart des stages de pilotage sont issus des techniques et de l’expérience des compétitions que ce soit en rallye ou en conduite sportive. Une conduite sportive désigne une conduite maîtrisée, sans risques inutiles et efficace. Le conducteur apprend à être en symbiose avec la voiture et son environnement. Piloter une voiture c’est décider d’être maître à bord de son véhicule.

Chaque manière de pratiquer le sport automobile apporte des sensations différentes. Les stages de pilotage peuvent se décliner à l’infini, l’objectif est de se faire plaisir ou bien de vivre une passion voir d’améliorer ses performances de pilotage. Pendant le stage de pilotage vous approfondirez vos connaissances en mécanique et en conduite. Savoir conduire nécessite des qualités de savoir-vivre en respectant le code de la route, de savoir-être par un comportement adéquat et de savoir-faire dans la manipulation du véhicule.

Historique

Le sport automobile est arrivé en France à peu près en même temps que l’apparition de la voiture. La première course digne de ce nom fut celle de 1894 entre Paris et Rouen. Ce fut la naissance de la compétition automobile. La formation des pilotes par un stage de pilotage a vraiment débuté dans les années 1950 avec l’entrée du sport automobile comme discipline internationale.

Le sport automobile a pris une dimension mondiale. Il a de plus en plus d’adeptes et il est aussi très médiatisé. Le premier autodrome français a été construit à Linas-Montlhéry (91), et il fut le témoin de grands records mondiaux. Actuellement, ce circuit sert essentiellement aux stages de pilotage et aux tests de constructeurs gérés par l’UTAC (union technique de l’automobile du motocycle et du cycle).

Droit d'auteur appartenant à la société Pixalione, (articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle).

Tarifs & Réservation

Dans le but de mesurer l'audience de notre site, http://www.driftngrip.com utilise des cookies. En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Si vous le souhaitez, vous pouvez modifier la gestion des cookies de votre navigateur ou vous pouvez cliquer ici.